Google

A.D.P.S.G. Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela
vendredi août 18th 2017
logo Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade Midi-Pyrénées - FFME logo Mountain Wilderness logo Compagnie des guides des Pyrénées logo Nature Midi-Pyrénées logo Club Alpin Français logo SNAM logo FNE Midi-Pyrénées logo Syndicat National des Guides de Montagne logo APNP Amis du Parc National des Pyrénées

Contenu

Archives

Nouveau report du dossier UTN Piau-Engaly Bielsa

Dossier UTN Piau-Engaly Bielsa

Initialement prévue le 16 juin 2011, la présentation du dossier de demande d’autorisation d’Unité Touristique Nouvelle « Bielsa » qui devait être faite à la commission spécialisée UTN du Comité de Massif des Pyrénées le 4 octobre à Toulouse est l’objet d’un nouveau report à une date non fixée.

«  Ce report fait suite à une demande du maire d’, en relation avec un calendrier électoral espagnol chargé (élections régionales et législatives) et donc peu propice en ce moment à la mobilisation des partenaires aragonais du projet.  »

Nous nous étonnons du motif invoqué pour ce report dans la mesure où le supposé partenaire aragonais est le gouvernement d’Aragon et que les élections régionales qui ont mis en place la nouvelle majorité (Parti Populaire allié avec le Parti Aragonais) se sont déroulées il y a maintenant plusieurs mois.

Quant aux élections législatives espagnoles, elles n’ont, à notre connaissance, pas d’incidences directes sur le projet en question.

Dans ses différentes déclarations à propos des investissements de l’Aragon sur le marché de la neige, Luisa Fernanda Rudi, présidente du Gouvernement Autonome d’Aragon, ne s’est jamais prononcée en faveur de la création de station de ski sur le territoire français que défendait son prédécesseur Marcelino Iglesias (RadioHuesca.com : Sin novedad en la unión de Bielsa con Piau-Engaly).

Elle opte plutôt pour la mise en place d’une union entre les trois stations aragonaises de Candanchu, Astun et Formigal (Nevasport du 31 juillet 2011 : Apoya unir Astun, Formigal – No a Bielsa Piau-Engaly) et du développement de la station de Cerler via la Castanesa (RadioHuesca.com : http://www.radiohuesca.com/Hemeroteca/Noticia.aspx?codigo=512439).

Au sein même de l’Aragon, la Comarca de Sobrarbe par le biais de son président Enrique Campo Sanz, s’offusque du fait que le projet Piau-Bielsa puisse passer après l’union des trois stations aragonaises (Heraldo.es du 8 août 2011 : Sobrarbe exige priorizar la ampliación de Piau a Bielsa ).

En ce qui nous concerne, nous avons toujours estimé que « les conditions générales de l’équilibre économique et financier du projet », éléments constitutifs du dossier UTN, n’étaient pas réunies dans ce projet (absence d’engagement financier ferme des partenaires et prévisions économiques surévaluées). Cette remarque avait été signifiée par notre association dans le cadre de la consultation publique UTN.

Alors pourquoi reporter, et non retirer, un dossier portant de graves atteintes à l’environnement et qui est économiquement bancal depuis le début ?

L’initiateur du projet espère-t-il un revirement de la position du gouvernement aragonais et une meilleure situation économique en Espagne ?

Si tel est le cas, le dossier n’est pas près d’être représenté.

Cristallisant l’opposition à ce projet, l’Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela compte demander aux élus aragonais de prendre une position officielle et définitive sur le sujet.

Cela évitera de mobiliser des énergies inutilement de part et d’autre …

Share

Reader Feedback

12 Réponses de “Nouveau report du dossier UTN Piau-Engaly Bielsa”

  1. suzanne sors-bernard dit :

    Le report de ce dossier présage t-il un abandon définitif qui serait la solution la plus raisonnable ?
    La destruction de cette belle vallée et la course indécente et folle au profit qui en suivraient suffisent amplement pour signer un retrait pur et simple de ce projet aberrant.
    Ce que je souhaite de tout coeur.
    Merci pour toutes vos actions.

  2. Magne dit :

    Pour détendre les espits, tout en abondant dans le sens de cette critique de cette société aberrante vers laquelle nous poussent nos gouvernants, je ne peux résister à vous communiquer cette phrase du prix Nobel de médecine :  » On dépense actuellement cinq fois plus d’argent pour la rechervhe sur les applications en chirurgie esthétique du silicone et sur les substances améliorant la virilité masculine que pour la maladie d’Alzeimer….par conséquent dans quelques années nous aurons des vieilles avec des gros seins et des vieux avec des verges très dures, mais aucun d’entre eux ne se souviendra à quoi cela peut servir…… »

  3. Magne dit :

    Que ce nouveau report du dossier Piau -Bielsa ne nous empèche pas de réfléchir sur le débat de fond, autrement, d’autres projets de mème nature risquent de germer dans les cartons de l’èlite qui nous gouverne…..
    En deçà des dogmes et grands principes indiscutables, des visions, des prédictions, des  » flashs  » de certains èlus et décideurs, quelques chiffres, quelques constats extraits d’un article du Monde diplomatique : » trop de béton,plus assez de rêve… la montagne victime des sports d’hiver…
    L’univers des stations de ski ne fait plus rêver, l’équipement des plus beaux sîtes a conduit à la banalisation des paysages : »les lieux et les offres deviennent interchangeables. On constuit des mondes artificielles qui n’ont plus de rapport direct avec la région et ses habitants. » ( directeur de la station de ski de Davos ( Suisse ))
    « A mesure que l’industrie du ski s’est trouvée en décalage avec les formes successives de l’imaginaire récréatif dominant, ses contradictions n’ont fait que s’accroître, et l’or blanc s’est peu à peu transmuté en plomb, en une sorte d’alchimie inversée qui semble de plus en plus irréversible »( Philippe Bourdeau, les sports d’hiver en mutation: crise ou révolution culturelle ?)
    Le modèle immobilier dans les stations de ski françaises génère le phénomène des  » lits froids », pousse les promoteurs à construire toujours plus de nouveaux lits pour les vendre ( de plus en plus à l’étranger ), plutôt que d’entretenir, de réhabiliter, de faire vivre l’existant….
    L’Autriche a beaucoup moins  » bétonné  » ses montagnes et compte deux fois moins de lits que la France. Mais les pensions, chambres d’hôtes et hôtels représenent 68% des nuitées; et le chiffre d’affaires des sports d’hiver y est bien supériuer ( près de 10 milliards €, contre 6 milliards € en France. (Vincent Rolland, rapport au premier ministre, décembre 2006).
    Autre singularité française, on entre dans la course au gigantimse par l’interconnexion des domaines, des dogmes s’installent comme le seuil  » des cent kilomètres de pistes au minimum. Initialement conçu comme une solution d’appoint , l’enneigement artificiel est devenu l’un des principaux postes d’investissement et un argument de faire-valoir….( mème si le débit du bassin d’alimentation est insuffisant et puis au diable les euproctes …)
    Pour pallier également à l’enneigement déficitaire on n’hésite pas à recouurir au dérochement des pistes pour présenter des « pistes de billard » sur mesure….
    Voilà, pour aller dans le sens du mauvais rêve dont est victime Pascal Ravier à la fin de sa mongraphie consacrée au Néouvielle, il serait opportun que les derniers éleveurs et bergers  » dégagent » pour libérer de l’espace, que le citoyen moyen se contente d’une nature bétonnée et aseptisée, que ceux qui en ont les moyens financiers s’éclatent dans une haute-montagne enneigée et aménagée leurs étant consacrée… à défaut d’être capable, d’avoir la lucidité, le courage d’imaginer d’autre perspectives ( encore faudrait- il pour ça « porter » la montagne dans ses trippes) la fuite en avant que proposent beaucoup de décideurs et d’élus sera lourde de conséquences pour les générations futures …..

  4. ceci dit, il va falloir maintenant trouver une activité pertinente et rentable qui garantisse un avenir à la haute-vallée d’aure.

  5. admin dit :

    Traduction du message de Mariano Polanco (Plataforma en defensa de las montañas de Aragon) :

    « Le nouvel ajournement sans une nouvelle date pour son examen, devrait être la douce mort d’un projet saugrenu et sans avenir. L’ajournement est une bonne nouvelle, mais nous ne devons pas nous confier et rester attentifs à n’importe quelle nouveauté.
    Le projet UTN n’est pas rentable, il produit des impacts irréversibles dans le milieu naturel et de plus
    avec la crise économique et l’alarmante descente de la couche de neige est un pari très cher placement à court terme sans avenir.
    Les gens de la Comarca du Sobrarbe pensent que cette quantité d’argent espagnol à investir dans un territoire français serait mieux employé à d’autres fins plus nécessaires, plus durables, avec plus d’avenir pour le Sobrarbe.
    Un salut cordial et tout notre appui, depuis l’Aragon aux amis de l’Association pour la Défense et le
    Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela.

    • Desman dit :

      Plutôt que ‘d’alarmante descente de la couche de neige’ je parlerais ‘de diminution/amincissement de la couche de neige’. Parce que si la couche de neige descend, ça veut dire qu’il neige plus bas, et ça serait plutôt sympa en fait 😉

    • dede dit :

      trés bonne nouvelle , j’espère bien que ce projet et bel et bien enterré

  6. Jorge dit :

    Gracias Mariano por tu apoyo, así como el PDMA, el camino es largo y tortuoso pero hacemos todo nuestro posible para llegar felizmente…

    Recuerdos

    Jorge

  7. Mariano Polanco dit :

    El nuevo aplazamiento sin una nueva fecha para su examen, debería ser la muerte dulce de un proyecto descabellado y sin futuro. El aplazamiento es una buena noticia, pero no debemos confiarnos y permanecer atentos a cualquier novedad.
    El proyecto UTN no es rentable, produce impactos irreversibles en el medio natural y además con la crisis económica y el alarmante descenso de la capa de nieve es una carísima apuesta cortoplacista sin futuro.
    Gentes de la Comarca de Sobrarbe opinan que esa cantidad de dinero español a invertir en territorio frances estaría mejor empleado en otros fines más necesarios, más sostenibles, con más futuro para el Sobrarbe.
    Un cordial saludo y todo nuestro apoyo, desde Aragón a los amigos de l’Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela.

  8. admin dit :

    Si l’engagement du gouvernement d’Aragon sur ce dossier semble appartenir au passé, il faut se méfier des appétits des promoteurs immobiliers qui sont toujours aiguisés …

  9. Epstein-Fantin Bernadette dit :

    Ce report est vraiment une très bonne nouvelle! Mais il ne faut pas baisser les bras; et si l’on pouvait obtenir que le site soit « classé », cela éviterait un danger potentiel…
    En tous cas, BRAVO à l’association et à tous ceux qui se sont déjà investis!
    Bernadette

  10. Loic dit :

    Coool!

    On va presque pouvoir demander le classement de la zone avant qu’ils puissent presentent leur dossier…

Poster un commentaire