Google

A.D.P.S.G. Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela
mardi mai 30th 2017
logo Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade Midi-Pyrénées - FFME logo Mountain Wilderness logo Compagnie des guides des Pyrénées logo Nature Midi-Pyrénées logo Club Alpin Français logo SNAM logo FNE Midi-Pyrénées logo Syndicat National des Guides de Montagne logo APNP Amis du Parc National des Pyrénées

Contenu

Archives

Impacts des pistes de ski

Pour ceux qui penseraient que les pistes n’ont que peu d’impact sur l’environnement, voici une vue aérienne issue de Geoportail prise au dessus de .

Impact des pistes de ski de Piau-Engaly l'été

© GEOPORTAIL

Vous déplacer au dessus du site de Piau

Issue du même , voici une vue de l’ à conserver en souvenir, si jamais les travaux se réalisent …

Vue aérienne crête de l'Aiguillette

© GEOPORTAIL

Vous déplacer au dessus de la crête de l’Aiguillette

Ceux qui s’intéressent à la restauration de la végétation sur les , consulteront avec profit ce document du CEMAGREF (UR Ecosystèmes Montagnards)

On y lit notamment que « l’utilisation d’un matériel végétal facilitant l’installation des espèces natives peut permettre de reconstituer progressivement, au terme de 20 à 30 ans, un écosystème proche de l’écosystème naturel.« 

Share

Reader Feedback

2 Réponses de “Impacts des pistes de ski”

  1. jeanpierre E. dit :

    A ce sujet une petite info…
    Des essais de revégétalisation ont déjà ont eu lieu sur des pistes de Piau avec la collaboration du Cemagref: Du compost issus d’un mélange de boues d’épuration de la station d’épuration du syndicat d’assainissement de la vallée d’Aure , (dont le président est le maire d’Aragnouet mais dont sa commune fait pas partie, les études et traitement du compost étant financées par ce même syndicat…) et de « déchets verts », fabriqué sur le site de la dechetterie de la commune saint lary soulan a été épandu sur quelques secteurs de la station de Piau. Ces épandages sont trés réglementés (en théorie), périmètre de préservation des sources ou points d’eau, interdiction de paturage sur ces zones, analyses des sols…
    Il semble qu’effectivement ce procédé améliore la revégétalisation des sols, mais l’impact environnemental à long terme est encore mal connu à ce jour.
    A suivre….

  2. Le Cemagref écrit : « L’utilisation d’un matériel végétal facilitant l’installation des espèces natives peut permettre de reconstituer progressivement, au terme de 20 à 30 ans, un écosystème proche de l’écosystème naturel. »

    Certes, sauf que la norme, c’est d’y renvoyer des engins de travaux publics tous les étés : il y a toujours un élargissement par-ci, une installation de canon à neige par là… et donc, tous els ans il faut attendre 20 à 30 ans… de plus !
    Au final, on arrive à la situation montrée par la première photo de Géoportail (et vous avez la même chose sur toutes les stations de ski !)

Poster un commentaire