Google

A.D.P.S.G. Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela
samedi mars 25th 2017
logo Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade Midi-Pyrénées - FFME logo Mountain Wilderness logo Compagnie des guides des Pyrénées logo Nature Midi-Pyrénées logo Club Alpin Français logo SNAM logo FNE Midi-Pyrénées logo Syndicat National des Guides de Montagne logo APNP Amis du Parc National des Pyrénées

Contenu

Archives

Meilleurs voeux d’ADPSG pour 2014 !

L’Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela (ADPSG) vous souhaite ses meilleurs vœux pour l’année 2014 !

 

Voeux2014

Share

Soutien aragonais pour le projet de liaison entre le tunnel de Bielsa et la station de Piau-Engaly

corteses2

Dans un article de Radio Huesca du 29 avril 2013, nous apprenons que la requête du PSOE (Parti Socialiste Ouvrier Espagnol) visant à demander la réouverture du dossier concernant la liaison entre le tunnel de Bielsa et la station de ski de Piau-Engaly vient d’obtenir le soutien du Parti Populaire actuellement au pouvoir au gouvernement d’Aragon. Les propos figurent également sur le site du Parlement d’Aragon qui les complète (communiqué de presse du 3 mai 2013).

TRADUCTION

 « Le parlement d’Aragon a demandé que soit préparé le projet de la liaison entre le tunnel de Bielsa et la station de ski française de Piau-Engaly.

« La Commission économique et de l’emploi a approuvé l’initiative du groupe socialiste, après l’ajout d’un amendement du Parti Aragonais. La démarche a reçu le soutien de la formation et du Parti Populaire tandis que CHA (Union Aragonaise) et IU (Izquierda Unida) votaient contre.
Le texte approuvé demande que des avancées soient réalisées en collaboration avec la comarca du Sobarbe, le gouvernement d’Aragon et les autorités en France (Conseil Général des Hautes-Pyrénées), en utilisant les études réalisées lors de la mandature précédente.
L’idée, selon l’initiative finalement acceptée, est d’avancer de concert avec les français vers un modèle d’exploitation viable sur le plan juridique, économique et écologique réalisant ainsi, avec cette proposition, un développement cohérent pour les Pyrénées aragonaises. La collaboration du secteur privé sera recherchée pour assurer la viabilité économique du projet. »

L’article de Radio Huesca du 29 avril 2013 : http://www.radiohuesca.com/noticia/489808/Las-Cortes-piden-que-se-elabore-el-anteproyecto-de-union-del-Tunel-de-Bielsa-y-Piau-Engaly

Le communiqué figurant sur le site du parlement d’Aragon ajoute :

« Le député socialiste Florencio García Madrigal a parié pour des modèles intégrés générant des ressources suffisantes pour la comarca du Sobrabe qui est dépeuplée. « Cette région a peu d’opportunités mais c’est un territoire avec de grandes forces. C’est l’unique comarca pyrénéenne qui ne dispose pas d’une station de ski et c’était un projet qui faisait l’unanimité » a défendu ce parlementaire.

Pour le Parti Populaire, Ángel Solana (député du PP et président de la comarca du Somontano) a rappelé qu’il s’agit d’un territoire avec une forte saisonnalité estivale et un écosystème touristique particulier « . Pour ce parlementaire, l’union de Bielsa et de la station française de ski de Piau-Engaly doit être étudiée en profondeur en partant du consentement du secteur français et en tenant en compte des limitations économiques ».

Propos qui rejoignent ceux du représentant du Parti Aragonais (PAR), Antonio Ruspira, qui a amendé le texte dans ce sens.  » Le projet participera au développement économique de cette contrée  et fera du bien aux deux parties, mais il est indispensable qu’il soit réalisé par l’initiative privée et il ne devrait pas être à prédominance publique ».

Le Groupe de l’Union Aragonaise (CHA) n’a pas appuyé le texte puisque, comme José Luis Soro (Député et président de Chunta Aragonesista) l’a dit : « ce projet ne s’inscrit pas dans la voie du développement social et durable que défend cette formation. Le Sobrarbe a besoin de mesures audacieuses, mais ceci, c’est du vent et il ne se réalisera pas dans un proche avenir. Les citadins méritent que nous maintenions notre position » a-t-il exprimé.

Opinion similaire exprimée par le député d’IU (Izquiera Unida), Luis Ángel Romero, qui considère qu' »il y a d’autres possibilités pour le  développement des Pyrénées. C’est la comarca la plus déprimée, mais cela ne justifie pas ces investissements. Il devrait y avoir des potentialités de développement qui ne passent pas par ce projet. Nous nous y opposons du point de vue environnemental et économique », a déclaré Romero.

Le communiqué de presse du 3 mai 2013 au Cortes de Aragon : http://www.cortesaragon.es/Nota-de-prensa.712+M5a4bb3961e0.0.html?&no_cache=1

Share

Aramón tente de renégocier une dette de 78 millions d’euros

ARAMON-LOGO-alta

Nevasport.com, rapportant les propos d’Heraldo de Aragon, évoque la situation financière de Aramón, le premier groupe espagnol de tourisme de neige. Celui-ci, qui cumule une dette de 78 millions d’euros, va tenter de renégocier ses crédits auprès des banques.

Détenu, pour moitié, par le gouvernement d’Aragon et par la banque Ibercaja, il gère les stations de Cerler, Panticosa et Formigal (Pyrénées aragonaises) ainsi que celles de Javalambre et de Valdelinares (région de Teruel). Il a, de plus, assuré cette saison, la gestion temporaire de la station de Candanchu criblée de dettes (5 millions d’euros).

Selon El Heraldo, Aramón prétendait rembourser une partie des crédits grâce aux opérations immobilières prévues sur Cerler et la Castanesa mais les projets ont été gelés du fait de la récession économique.
A cela se rajoute, la baisse de fréquentation des stations. Lors de la saison de ski 2011 – 2012, les pertes se sont montées à 22 millions d’euros.

Rappelons que c’est le groupe Aramon qui devait investir pour la création de la station de ski entre le tunnel de Bielsa et Piau-Engaly.

Lire l’article de Nevasport.com daté du 8 avril 2013 : « Aramon trata de negociar une deuda de 78 millones de euros.

 

 

Share

Mi último valle

Ce film est la première production de Imanatfilms et la première incursion du réalisateur espagnol, Daniel Orte Menchero, en faveur de la défense des paysages de montagne. Il fut présenté lors des « Journées Ouvertes de la Montagne » organisées en février 2004 par la « Plataforma en defensa de las montañas de Aragón ».

Dans ce court-métrage sans paroles mais empreint d’une grande sensibilité, deux visions opposées de la montagne se font face : celle dans laquelle le développement du ski atteint son apogée et où la montagne est traitée comme une marchandise, et l’autre où continue de régner le silence et la liberté.

Un sujet qui reste d’actualité …

Share

Rester vigilant est le leitmotiv d’A.D.P.S.G. lors de son AG

Lors de l’assemblée générale de l’Association pour la Défense et la Protection des vallées de Saux et de la Gela qui a eu lieu le 9 mars 2013 à Agos,  il a été rappelé aux membres qu’il convenait de rester vigilant. En effet, bien qu’aucun mouvement et information n’aient été enregistrés sur le dossier de création d’une station de ski entre le tunnel de Bielsa et Piau-Engaly, il n’en demeure pas moins que ce dernier peut être représenté à tout moment auprès du Comité de Massif, aucune échéance n’ayant été imposée pour ce faire par le Préfet de la région Midi-Pyrénées.

ag-la-gela-2

Crédit photo : Simone Fréchou

42 personnes étaient présentes ou représentées lors de l’AG.

Le Président, Francis André,  présente le rapport moral et d’activité :

« Vu que les informations concernant l’avancée du projet nous parviennent au compte-goutte et sont même quasiment inexistantes, l’activité de l’asso a été quelque peu en sommeil au cours de l’année 2012.
La principale activité a été la venue de l’Association Le Gobie : pour rappel, il s’agit d’un groupe de journalistes spécialisés dans le documentaire environnemental et animalier
Ils ont enquêté sur le site de la Gela, rencontré et interviewé des personnes concernées par le projet, des habitants de la vallée pour parler de leur travail quotidien, des gens favorables au projet, d’autres défavorables. Ils ont ensuite réalisé une série de courts reportages qu’ils ont présentés au public au cours d’une soirée conviviale qui a eu lieu ici.
L’ensemble de ces petits films reste toujours visible sur le site internet de l’Association.

Toutefois, l’Asso demeure vigilante et à l’écoute de la moindre information, comme celle mise en ligne sur le site disant que certaines personnalités d’Aragon, notamment le maire d’Ainsa, considèrent que ce projet est nécessaire et donc toujours d’actualité même si elles reconnaissent en même temps que le financement est, pour l’instant, impossible à trouver : « El alcalde de Aínsa destaca que el enlace de Bielsa con Piau Engaly es fundamental para el Sobrarbe »

Pour l’anecdote, Radio Huesca, pour annoncer un service de bus ralliant Monzon, Barbastro, Ainsa, Bielsa à Piau ce samedi parle de la station comme la « éstacion de esqui del Sobrarbe! »

Donc, nous devons rester extrêmement attentifs et,surtout, rester prêts à organiser une réaction si une réactivation du projet devait survenir. »

Share

Assemblée générale de l’association pour la défense et la protection des vallées pyrénéennes de Saux et de la Gela

Logo de l'Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela

Le quorum n’ayant pas été atteint lors de la première assemblée, une seconde AG aura lieu au Camping Le Lustou à Agos (Vielle-Aure – 65) le samedi 9 mars 2013 à 20h 30.

L’ordre du jour est le suivant :

  • Rapport moral

  • Rapport d’activité
  • Rapport financier
  • Renouvellement du Conseil d’Administration
  • Perspectives de l’Association
  • Questions diverses.

 

Share

Pas de budget pour une extension de Piau mais les contacts entre les autorités demeurent

Voici la traduction réalisée par Roxane Puy-Lucbernet d’un article paru le 3 mars 2013 dans logoDiarioARAGONDIGITAL

« Los presupuestos autonómicos no tienen partidas para el impulso de la ampliación de Piau-Engaly« .

Si, l’Aragon reconnait avoir d’autres priorités, il n’en demeure pas moins que des contacts sont maintenus entre les opérateurs des deux versants de la chaine pour que ce projet puisse un jour aboutir …

« Les budgets aragonais n’ont pas de postes budgétaires pour l’impulsion de l’agrandissement de Piau-Engaly.

Le Gouvernement d’Aragon a maintenu des contacts avec les autorités françaises et avec des représentants du secteur patronal des deux côtés des Pyrénées pour stimuler l’agrandissement de Piau-Engaly. En revanche, les budgets ne possèdent pas de postes spécifiques pour cet objectif.

Le Gouvernement d’Aragon n’a introduit aucun poste dans les budgets pour stimuler l’agrandissement de la station de Piau-Engaly vers le tunnel de Bielsa, “vu le panorama budgétaire de 2013 et vu le contexte économique actuel » et dû « à des motifs de priorité des projets », dans une réponse parlementaire apportée au député socialiste Florencio García Madrigal.

Le pouvoir exécutif aragonais pense que l’agrandissement des pistes dans la partie aragonaise suppose “un versement d’argent qui dans la situation actuelle doit être repensé par le Gouvernement d’Aragon », accordant la priorité à d’autres actions « similaires ou de plus grand intérêt » en vue de « miser sur celles qui se développent déjà sur le territoire et qui sont déjà en train de s’implémenter ».

Cependant, le Gouvernement aragonais ne “laisse pas de côté » ce projet car il reconnait « le grand intérêt » qu’il aurait pour la Communauté Autonome. Le Gouvernement a réitéré que dans les moments actuels économiques « il opte pour renforcer les projets qui sont actuellement en cours » comme l’union des stations d’Astún, Candanchú et Formigal*. Un projet qui assurément « tourne à l’avantage des économies locales et peut donner une impulsion à la vallée d’Aragon avec un bénéfice à celle de Tena ».

Qu’il n’y ait pas de poste ne veut pas dire que le pouvoir exécutif arrête de mener à bien des actions. Le Gouvernement a maintenu divers contacts avec les autorités françaises, ainsi qu’avec des représentants du secteur patronal aussi bien du pays voisin qu’aragonais avec l’objectif de stimuler ce projet. »

Emilio Mera Gallego

 Lire l’article original de Aragondigital

 

 * NDLR : Voir le projet de liaison entre les stations de ski de Astun, Candanchu et Formigal

Share

Stations, les projets avortés

Dans son n°64 (janvier-février 2013), Respyr, la revue des sports Pyrénéens, revient sur 50 ans de projets plus ou moins fous pour les stations de ski.

couverture Respyr 64

L’auteur, Laurence Fleury, évoque, tout d’abord, le Plan Neige de 1964 qui prévoit de créer des stations qui soient de véritables villes à la montagne. Dans les années 70, naitra de cette dynamique le projet Pyrénéen de  liaison entre les stations de Saint-Lary, Barèges et La Mongie qui devait devenir le plus grand complexe de ski européen. 4000 lits devaient être ainsi construits sur le Balcon de l’Oule et 7000 lits sur le vallon d’Aygues Cluses.
Projet qui fit réagir un grand nombre de défenseurs de l’environnement et dont on peut voir les traces aujourd’hui lorsqu’on emprunte la piste qui conduit au col du Portet.
Autre projet heureusement avorté, la route dite des lacs qui, depuis le lac d’Aubert devait rejoindre Barèges par la hourquette d’Aubert ou le Gourg de Rabas.
Sur cet inventaire à la Prévert figurent également, le projet d’équipement de la vallée du Rioumajou et plus à l’ouest, dans les Pyrénées Atlantiques, le projet de liaison Gourette-Artouste.
L’article ne pouvait éviter de parler du projet de liaison Piau-Bielsa qui devait être financé par l’opérateur semi-public espagnol Aramon et qui était soutenu par l’ancienne présidente du Conseil Général des Hautes-Pyrénées. Projet, comme vous le savez, qui est pour l’instant au point mort compte-tenu des priorités actuelles du gouvernement d’Aragon.
« Aujourd’hui les stations qui veulent survivre ont plutôt intérêt à renouveler leur matériel, leurs remontées, leurs services et parer au manque de neige » souligne à la fin de l’article, Jean-Henri Mir, maire de Saint-Lary.
A ces propos plus raisonnables, nous rajouterons la nécessaire réflexion quant à la diversification des activités hivernales et la relance du tourisme vert en été.

Le magazine Respyr 

Share

La neige recouvre la vallée de Saux

Aux environs du tunnel de Bielsa, en ce 14 février 2013, quelques vues de l’épais manteau de neige qui recouvre la vallée de Saux et le vallon du Hourquet. Puissent ces endroits merveilleux  ne jamais être souillés …

Cliquez sur l’image pour déclencher le diaporama

Vallon du Hourquet - La Gela Pyrénées

Vallon du Hourquet

Share

L’importance des montagnes face au changement climatique

Même si les précipitations actuelles enregistrées dans les Pyrénées pourraient donner un caractère incongru à cette communication, il ne faut pas oublier que la gestion de la ressource en eau sera un des chantiers majeurs que notre société aura à affronter dans l’avenir.

On ne peut traiter l’eau sans aborder  la montagne. C’est ce qu’ont fait différents experts qui furent réunis autour du « 2nd Mountain Day »  qui a eu lieu à Doha au Qatar*, le 3 décembre  2012.

Ils ont évoqué l’impact négatif du changement climatique sur la vie des communautés montagnardes, le rôle des montagnes comme châteaux d’eau du monde, la disponibilité en eau et son utilisation, la menace représentée par la fonte de glaciers et la nécessité d’apporter une réponse politique forte en face de cette problématique.

Lire l’article sur le site de l’OPCC (Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique)

 

Share

Voeux de A.D.P.S.G.

voeux association sauvegarde la Gela Pyrénées

Share

Premières rencontres citoyennes de la montagne

logo Appel pour nos montagnes

 

Lancé en 2011 par les grands acteurs associatifs et professionnels de la montagne, l’Appel pour nos montagnes a réveillé les esprits. Les Rencontres citoyennes de la montagne ambitionnent désormais de devenir un moment privilégié pour réfléchir ensemble aux enjeux qui touchent à la montagne et imaginer de nouvelles voies d’avenir.

En 2012, l’équipement en débat

À l’initiative de la Coordination Montagne, de l’Appel pour nos montagnes, des fondations Petzl et Nature & Découvertes et des Rencontres du cinéma de montagne, cette 1re édition qui aura lieu le 23 novembre 2012 à Alpexpo (Grenoble), mettra en débat cinq questions-clés touchant à l’équipement et l’aménagement de la montagne :

  • Le « tout-ski », c’est fini, mais sans le ski… ? Face au réchauffement climatique comment faire évoluer notre modèle des sports d’hiver ?
  • Fièvre de l’immobilier : la Suisse se soigne, et la France ?  A l’exemple de la Suisse, faut-il un moratoire sur la construction des résidences secondaires ?
  • Des refuges, mais pour quoi faire ? Au-delà des normes, quelles vocations pour nos refuges ?
  • Sécuriser la montagne, est-ce bien raisonnable ? Quel équilibre trouver entre la réduction des risques et l’équipement de la montagne ?
  • Au-delà de « To bolt or not to be » ?Quels équipements pour quelles grimpes demain ?

Pour en savoir plus sur les RENCONTRES CITOYENNES DE LA MONTAGNE 2012

Share

Panorama du pic de la Gela

Superbe panorama pris du Pic de la Gela par Mariano le 12 septembre 2012.

 

Cliquez sur le panorama pour accéder à la source

Panorama pris du Pic de la Gela - Pyrénées

Vous reconnaitrez aisément la Hourmagerie, zone sur laquelle sont prévues des installations de ski.

Share

Flore de la Gela

La vallée de la Gela est une vallée très riche sur le plan floristique. Certaines espèces sont endémiques et parfois très rares. Voici quelques exemplaires de l’herbier électronique constitué et qui ne prétend pas à l’exhaustivité.

Cliquez sur l’image pour déclencher le diaporama

Pensée de Lapeyrouse - vallée de la Gela - Pyrénées

Pensée de Lapeyrouse – Photo Simone Fréchou

Share

Brebis sur les pentes de Port-Vieux

Face au pic de la Gela et celui des Aguillous, les brebis de haute montagne paissent entre France et Espagne, sur les pentes du pic de Port-Vieux, au dessus du port de Barroude. En cas de canicule, elles pourront toujours poser leur séant sur le névé restant …

Brebis paissant sur les pentes de Port-Vieux dans les Pyrénées sur la frontière franco-espagnole

Photo Simone Fréchou – Août 2012

Share
 Page 2 of 14 « 1  2  3  4  5 » ...  Last »