Google

A.D.P.S.G. Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela
jeudi avril 27th 2017
logo Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade Midi-Pyrénées - FFME logo Mountain Wilderness logo Compagnie des guides des Pyrénées logo Nature Midi-Pyrénées logo Club Alpin Français logo SNAM logo FNE Midi-Pyrénées logo Syndicat National des Guides de Montagne logo APNP Amis du Parc National des Pyrénées

Contenu

Archives

Volet technique

Le projet consiste à assurer une liaison téléportée entre l’entrée Nord du et les hauts de .

Pour ce faire, il sera créé un parking de 500 places (hypothèse basse) sur environ 15 000 m2 permettant de recevoir les voitures ainsi que les autocars faisant les navettes. A celui-ci viendront s’ajouter un bâtiment d’exploitation (billetterie, administration, information …) sur environ 500 m2 ainsi que des bâtiments commerciaux (école de ski, restaurants, location de matériel) sur 1200 m2. Sont également prévus un bâtiment technique ainsi qu’un espace de ski débutant avec tapis roulant.

La route départementale 173 sera détournée afin de contourner le parking par la gauche.

Front de neige - Etude Dianeige

Un télésiège débrayable de 6 places partira de cette plateforme (1800 m d’altitude) pour déboucher sur la hourquette de l’ (2270 m) séparant le vallon de Hourquet de la vallée de La Gela. Sur cet emplacement, un restaurant d’altitude ainsi qu’un bâtiment de confinement de personnes, stockage de matériel et toilettes seront construits.

Un belvédère est également prévu auquel on pourra accéder depuis la crête en allant vers le pic de L’Aiguillette et Port-Vieux.

Un autre télésiège de 6 places redescendra à une plateforme (altitude 1860 m) qui permettra d’accéder à une télécabine 10 places enjambant la vallée de La Gela sur une hauteur maximum de 200 m. Cette remontée qui nécessitera l’installation de 7 pylônes installés parfois en zones d’avalanche, permettra de rejoindre les pistes de Piau-Engaly à l’arrivée du TSD (Télésiège a pince débrayable) Engaly (altitude 2120 m) et de revenir car le retour en ski n’est pas possible.

La gare d’arrivée sera semi-enterrée.

Au total, il y aura donc 4,7 km de remontées sur un dénivelé total de 1160 m.

Selon les concepteurs, dans le document initial, le domaine skiable résultant de cette extension devait comprendre 35 km de pistes (page 19 de l’étude Contours). Erreur ou intégration avant la lettre du potentiel de Bataillence ?

Allez savoir …

Sur la base des documents examinés, il s’agirait plutôt d’environ 10 km répartis sur 42 hectares de la façon suivante :  4 km se trouvent sur le vallon d’Hourquets et 6 km sur la . Au total il y aurait une piste verte pour enfants, 5 bleues, 4 rouges et une noire (variante de 500 m).

Les pistes bleues qui assureront la liaison sur les deux versants seront équipées de canons à neige.

Une retenue d’eau (40 000 m3) sera créée en haut de la Hourmagerie pour alimenter ces derniers. Située en devers, elle nécessitera de lourds travaux de terrassements et la construction d’une salle des machines.

Le captage serait effectué en Neste de avec pompe de relevage. Celui-ci sera-t-il suffisant pour fournir les 64 000 m3 nécessaires pour une saison (40 000 m3 de stockage et 24 000 m3 de réassortiment) ?

Les pentes devront être sécurisées car avalancheuses  sur le vallon de l’aiguillette (schistes redressés du ) et sujettes à glissement de terrain et donc instables sur le haut de la Hourmagerie.

Enfin, un chemin d’exploitation devra être créé qui montera à l’Aiguillette pour pouvoir intervenir en haut de la remontée mécanique, desservir le bâtiment de confinement et descendre ensuite sur la gare de départ de la télécabine.

Share

Reader Feedback

16 Réponses de “Volet technique”

  1. Pierre 65 dit :

    Bonjour à tous, je vais surement m’attirer les foudres de la plupart des internautes présents sur ce site… Mais je ne suis pas la pour polémiquer ou dénoncer comme beaucoup les « écolo bobo » terme qui ne veut absolument rien dire.
    La protection de l’environnement est devenue un enjeux très important en j’en suis très heureux. Mais ce que je trouve dommage c’est l’extrémisme écologiste qui se développe… La construction de 2 télésièges et d’une télécabine n’est pas la création d’une nouvelle station mais un agrandissement d’une PETITE station Pyrénéenne qui ne représente qu’une minuscule partie des Pyrénées. De plus je ne vois pas très bien en quoi ce projet va détruire la vallée de La Gela car le plus remarquable dans cette vallée est le cirque dominant le lac de Barroude qui n’est pas concerné par le projet.
    Autre reproche, votre pétition n’a pour moi aucune valeur pour plusieurs raisons:
    -Les signataire de cette pétition sont originaire de toute la France et ne connaissent donc pas les enjeux locaux. Il est sûr que certain ne savent même pas où la station de Piau se situe, et signe comme ils auraient pu signé n’importe qu’elle autre pétition sans connaître le projet en détail.
    -Votre présentation du projet est faite à charge, de manière à ce que chaque personne se rendant sur le site signe cette pétition, ce qui lui fait perdre en crédibilité. Et oui c’est sur que si vous racontez que la vallée va être noyée dans le béton, l’acier et la pollution, tous le monde est contre, moi y-compris.
    Alors que quand on fouille un peu, on peu se demander si ce n’est pas du bruit pour pas grand-chose.
    Pourquoi ne pourrait-on pas concilié la protection de la montagne avec le développement économique?
    Beaucoup semble oublier que ce qui menace la montagne n’est pas le ski mais le réchauffement climatique dont nous somme tous responsable!!! Les espèces qui sont menacé le sont à cause de la hausse des températures qui est dû majoritairement aux émission de CO2.
    Preuve que la démarche de votre association ne mérite pas pour moi l’appellation « A.D.P.S.G. Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela ».
    Si tel était vraiment le cas se ne serait pas l’extension du domaine skiable que vous mettriez en avant, mais l’augmentation des émissions de CO2 dû aux voitures!!! chose qui paraît quelques peu absente de votre démarche. La vrai écologie n’est pas de se rendre en voiture dans une vallée pour faire de la randonnée, car les effets sur l’environnement sont les mêmes que pour un skieur se rendant une semaine aux ski (75% des émissions des station de ski sont dû aux transport). Les randonneurs, chasseurs, pêcheurs, habitants des vallée sont tout autant responsable de la pollution. Arrêtons de faire passer les skieurs pour les uniques pollueurs de la montagne, y le sont tout autant que vous qui vous rendez sur se lieu en voiture pour y admirer la beauté du paysage.
    Je suis là pour débattre avec de vrai arguments, parce que c’est très facile de lancer des commentaires du style
    « c’est une honte de créer cela à l’heure où l’on cherche à limiter l’impact de l’homme sur la nature.
    C’est une honte de laisser l’économie nous bousiller encore une fois nos montagnes.
    C’est une provocation aux portes du PNP. »

    ou encore
    « Non, Non, et Non assez de gaspillage de fric et de casse faite aux Pyrénées ce ne sont pas les Alpes alors stop à ce carnage. Gardons nos traditions et nos paysages bordel. »
    avec aucunes argumentation!!!

  2. jeff 82 dit :

    Non, Non, et Non assez de gaspillage de fric et de casse faite aux Pyrénées ce ne sont pas les Alpes alors stop à ce carnage. Gardons nos traditions et nos paysages bordel.

  3. CASSOUX dit :

    Et bien moi, je suis pour cette extension ! Je ne vais pas en détailler les raisons, car je sais par avance qu’elles ne sauraient convaincre les écolo-ayatollahs qui animent ce site. Néanmoins, je les remercie des informations qu’ils ont porté à ma connaissance. Enfin, je leur signale que moins de 10% des Pyrénées peuvent être équipées.
    Patrick Cassoux

    • admin dit :

      Ecolo-ayatollahs, comme vous y allez …
      Comment voulez-vous que l’on écoute vos arguments si vous commencez par une telle introduction ?
      Vous pensez que 80% des habitants des 2 communes concernées, propriétaires des terrains c’est à dire Guchan et Bazus-Aure sont tous des écologistes.
      Vous pensez que les éleveurs et chasseurs qui font partie du conseil d’administration sont des écologistes ?
      FFME, Club Alpin Français, guides et accompagnateurs de montagne, résidants aurois, commerçants … sont des écologistes sectaires ?
      Avancez plutôt vos arguments, Patrick

  4. raynaud gérard dit :

    n’oublions pas la partie (sans doute volontairement) cachée du projet; l’extension vers Bataillence.
    si la liaison tunnel – Piau se fait, il est probable que dans quelques années, on nous expliquera que, pour « rentabiliser » un tel équipement,et dans un souci de « cohérence »,ou même pour assurer un meilleur accueil de la clientèle espagnole, il conviendrait d’aménager les combes vers le port de Bielsa et Bataillence.

    le saucissonnage des projets est une tactique bien connue.

    • Desman dit :

      Remarque pertinente. Plus j’y pense et plus il me semble que c’est ce qui risque d’arriver à plus long terme…

  5. Apres avoir trainé mes skis ce samedi dans le secteur, j’ai ramené quelques videos de cette belle vallée.
    Le debut n’est pas forcement interessant pour ce site, mais la suite (2’05) un peu plus …
    http://ride-en-aure.over-blog.com/article-5-mars-balade-en-gela-68887242.html

  6. Desman dit :

    D’après ce qu’on voit ici
    1)les nouvelles pistes ne seraient d’aucun intérêt d’un point de vue ‘ski’ pout tout skieur autre que débutant. (aucune pente, longueur minimale)
    2) c’est complétement aberrant de créer 2 remontées isolées du reste de la station juste pour convoyer des automobilistes espagnols qui économiseraient quelques kilomètres de conduite…

  7. charlotte dit :

    c’est une honte de créer cela à l’heure où l’on cherche à limiter l’impact de l’homme sur la nature.

    C’est une honte de laisser l’économie nous bousiller encore une fois nos montagnes.

    C’est une provocation aux portes du PNP.

  8. fleurette dit :

    dans 3 semaines, des élections cantonales auront lieu.
    leurs résultats pourront faire changer le cours des choses.
    Tous aux urnes,citoyens.

    • protch dit :

      euh, une zone d’avalanche, çà se securise relativement facilement .. ( gazex, explosif, paravalanche … )
      Certes çà a un cout, mais ce ne peut pas empecher un projet de ce genre.

      • Jean Pierre E. dit :

        J’ai du mal a te suivre Protch… Tu es contre ce projet ou bien tu essaies de nous en démontrer les bienfaits….

        • protch dit :

          je ne suis pas ‘ideologiquement’ contre bien au contraire, par contre je pense qu’il n’est pas adapté aux besoins des skieurs et des habitants de la vallée.
          Je pense que le seul angle d’attaque à adopter pour s’opposer à ce projet est de proposer un autre projet bcp plus ‘raisonnable’
          Je pense que bcp d’arguments présentés (enneigement, sécurité, impact visuel ) ici ne seront pas recevables aux yeux des décideurs quels qu’ils soient.. et je ne fais que mettre le doigt dessus.

  9. EMMANUELLE dit :

    bonjour
    je serai a la manif de samedi en espérant y trouver le parc national ,bien silencieux sur ce projet complètement fou .

  10. Edelmann dit :

    Bonjour!
    Je trouve ce projet insensé, mais je viens juste d’en prendre connaissance.Je vais donc me renseigner.
    A bientôt.

Poster un commentaire