Google

A.D.P.S.G. Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela
mardi mai 30th 2017
logo Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade Midi-Pyrénées - FFME logo Mountain Wilderness logo Compagnie des guides des Pyrénées logo Nature Midi-Pyrénées logo Club Alpin Français logo SNAM logo FNE Midi-Pyrénées logo Syndicat National des Guides de Montagne logo APNP Amis du Parc National des Pyrénées

Contenu

Archives

Avis favorable de la commission d’enquête sur le projet de charte du Parc National des Pyrénées

logo du parc National des Pyrénées

Le 22 mars 2012, la commission d’enquête a émis un avis favorable concernant le projet de charte du tel qu’il a été soumis à l’ qui s’est déroulée du lundi 23 janvier 2012 au vendredi 24 février 2012.

81 observations ont été déposées dans les Hautes Pyrénées (38 notées sur registre et 43 par lettre) ainsi que 47 dans les Pyrénées-Atlantiques (36 notées sur registre et 11 par lettre).
Au total, au cours de l’enquête publique, 128 observations ont été formulées. La majorité de celle-ci abordaient plusieurs thèmes concernant le Parc et la Charte.

Concernant le sujet qui nous occupe ( le parc a inclu dans sa carte la possibilité que la vallée de la Gela et le vallon du Hourquet puissent recevoir des équipements de sports d’hiver), la commission a cependant bien pris en compte, dans son avis, les observations qui lui sont parvenues (la Charte n’assure pas une protection de l’environnement suffisante et fait la part trop belle à l’Homme, manque de consensus sur le développement du domaine skiable, les projets sur le domaine skiable sont soumis à des procédures (UTN, loi sur l’eau…) qui permettront de s’assurer que leur réalisation est viable avec leur environnement).

Elle émet la recommandation suivante :

« Qu’avant de déposer un dossier UTN sur un éventuel projet de développement du domaine skiable, les acteurs locaux, le Parc, et les administrations concernées fassent un bilan des enjeux économiques, financiers et environnementaux. »

Dans son rapport, page 34, la commission accorde un chapitre à l’extension des domaines skiables.

Il y est indiqué que  « L’extension des domaines skiables fait polémique. Les collectivités locales y sont majoritairement favorables car le ski est économiquement important pour leur développement. Elles sont attachées à ce qu’elles figurent dans la carte des enjeux.

A contrario un certain nombre d’associations et de particuliers y sont opposés car ils estiment que dans le contexte de réchauffement climatique l’avenir des stations de ski en moyenne montagne (majoritaires dans les Pyrénées) ne seront pas viables et que leur éventuelles extensions seront source de nuisances, de pollution visuelle du paysage et de dérèglements écologiques sur la faune et la flore.

(…)

Mais les fortes oppositions se sont cristallisées autour du projet d’extension de Piau-Engaly en vallée d’Aure raison de :
o L’ampleur des travaux
o La proximité de : la zone coeur du Parc, du Mont Perdu, classé site mondial de l’UNESCO, du site NATURA 2000 FR73300927
o De la richesse de la faune et de la flore
o De la valeur pastorale des terres
o De la valeur des paysages
o Atteintes aux écosystèmes aquatiques
o Ce projet est antinomique avec la Charte et irait à l’encontre de tous les principes de développement durable. Il parait illusoire de trouver des mesures compensatoires qui assureraient un maintien de la qualité écologique et fonctionnelle du milieu. »

A ces observations, le Parc a apporté une réponse, page 36 du rapport, dont les points essentiels sont les suivants :

Il défend le rôle économique du ski en complémentarité de l’agriculture de montagne, précise que l’indication de la zone sur la carte ne préjuge pas des autorisations à venir mais garantit que la charte ne sera pas un obstacle à l’étude du projet. Plus qu’une opposition, il propose un accompagnement environnemental du développement des stations. Il considère enfin que la proximité du coeur, pour le projet de liaison de Piau Engaly, ne constitue pas, en soi, un motif de non inscription sur le plan du parc.
C’est le conseil d’administration du Parc qui appréciera l’impact notable du projet.

Téléchargez l’avis de la commission d’enquête
Télécharger le rapport de la commission d’enquête

Share

Reader Feedback

3 Réponses de “Avis favorable de la commission d’enquête sur le projet de charte du Parc National des Pyrénées”

  1. richard. dit :

    L’escroquerie du réchauffement climatique enlève toute crédibilité au parcs naturels ennemis de la vie rurale.
    Nous avons donc besoin d’un pouvoir fort pour condamner et sanctionner impitoyablement les écologistes, ennemis de la nature et de la nation.
    Seule une rigueur scientifique sans faille devrait guider les décideurs dès maintenant!

    • admin dit :

      Le réchauffement climatique est constaté scientifiquement. Qu’entendez-vous par « parcs naturels ennemis de la vie rurale » ?

  2. Catherine Krivitzky dit :

    Toujours l’économie au dépend de la nature !
    Sans compter le réchauffement climatique qui rendra sous peu ces stations de ski obsolètes car il n’y aura plus assez de neige, dois rappeler que les Pyrénées se situent au sud !
    Alors, on installera des pistes de luges sur rails comme à Hautacam, génial, à quand Disney Land dans nos montagnes ?
    Le monde marche à l’envers…
    Une éco citoyenne responsable de l’avenir de nos enfants et qui vous veut du BIEN.
    Manou

Poster un commentaire