Google

A.D.P.S.G. Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela
dimanche avril 30th 2017
logo Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade Midi-Pyrénées - FFME logo Mountain Wilderness logo Compagnie des guides des Pyrénées logo Nature Midi-Pyrénées logo Club Alpin Français logo SNAM logo FNE Midi-Pyrénées logo Syndicat National des Guides de Montagne logo APNP Amis du Parc National des Pyrénées

Contenu

Archives

Pétition : Le cap des 10 000 signatures électroniques dépassé !

pétition "Sauvons la Gela" sur MesOpinions.com

Il y a 6 mois, lorsque nous avons mis en œuvre la électronique pour sauver la vallée pyrénéenne de la Gela sur la plateforme Mesopinions.com, nous nous disions qu’atteindre les 10 000 signatures serait un objectif ambitieux;  une sorte de sommet que des montagnards ne manqueraient pas de gravir …

Et bien, ce sommet nous l’avons atteint grâce à vous, gens des montagnes et gens des plaines …

Samedi 27 août, nous avons dépassé les 10 000 signatures électroniques. Celles-ci éditées dans un document au format pdf  remplissent pas moins de 252 pages.

Jointes aux 3000 signatures recueillies sur papier dans la vallée, elles montre une réelle opposition à ce projet de station de ski dans les Hautes-Pyrénées que celle-ci émane des résidents de Guchan et Bazus-Aure directement concernés par la gestion des terres en tant que propriétaires fonciers, des habitants de la vallée, des éleveurs, des commerçants, des professionnels de la montagne, des diverses associations qui nous soutiennent ou tout simplement des randonneurs de toute la France ou de l’étranger qui aiment ce lieu et qui veulent le protéger pour eux et pour leurs enfants.

La lecture des commentaires associés à la pétition indique les raisons pour lesquelles vous avez signé :

Parce que vous êtes sensibles à la beauté de la montagne et que vous voulez préserver ce qui fait le charme des Pyrénées : son authenticité. Authenticité qui constitue une valeur ajoutée de premier ordre en matière de tourisme.

Parce que vous considérez que développer une station de ski de nos jours est vraiment une entreprise aléatoire compte-tenu des modifications climatiques, du contexte économique actuel, du « marché de la neige » qui est saturé tant en France qu’en Espagne.

Parce que vous pensez qu’il serait plus opportun d’investir pour moderniser les stations actuelles plutôt que de créer une station nouvelle dotée seulement de 10 km de pistes, ce qui ne constituera pas un avantage décisif sur le plan marketing.

Parce que vous savez que les dégâts qui seront causés dans cette zone sensible, voisine immédiate du parc National des Pyrénées également reconnue au titre du patrimoine mondial de l’UNESCO, seront irréversibles. Parce que développer une telle activité ne sera pas sans conséquence sur cet espace entouré de 5 zones Natura 2000 (3 en France et 2 en Espagne), de 4 ZNIEFF (Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique).

Parce que vous pensez que l’eau dont la pureté est attestée et qui conditionne la survie de nombreux biotopes ne doit pas être souillée par les travaux de terrassements, par les drainages, captages, forages, rejets d’assainissements …

Parce que vous jugez que des prélèvements inconsidérés (120 000 m3 par saison) sur une ressource rare en vallée de Saux ne doivent pas être entrepris.

Parce que la faune (aigle royal,  lagopède, perdrix grise, euprocte, gypaète barbu, grand tétras, desman des Pyrénées – sur ces trois dernières espèces, des plans de conservation ou de restauration ont été lancés) … ne doit pas être dérangée et que la flore doit rester intacte.

Parce que le pastoralisme qui entretient la montagne, laisse les paysages ouverts et constitue une ressource économique y a droit de cité depuis des temps immémoriaux,

Parce que les élus n’ont pas demandé l’avis des habitants de Guchan et Bazus-Aure, communes qui sont propriétaires des terrains sur lesquels doit se réaliser la future station de ski.

Parce que les quelques emplois créées seront pour la plupart précaires et peu valorisants pour la population locale.

Parce que les motivations de cette station ne portent pas sur le développement de la vallée mais sur le remplissage des lits créés pendant la bulle immobilière espagnole dans le Sobrarbe.

Pour toutes ces raisons, et peut-être d’autres, vous vous êtes exprimés contre ce projet et nous allons le faire savoir à qui de droit.

Les pétitions papier et électroniques (soient plus de 13000 signatures) seront envoyées prochainement à la Ministre de l’écologie, Madame ainsi qu’au préfet de région qui doit prendre sa décision au mois d’octobre.

En tout état de cause, nous vous remercions grandement pour votre engagement qui fera, nous l’espérons, entendre raison aux décideurs.

Share

Reader Feedback

2 Réponses de “Pétition : Le cap des 10 000 signatures électroniques dépassé !”

  1. Phoebus dit :

    excellent résumé Admi d’un projet qui est réellement soutenu, in mordicus, que par une petite poignée d’élus, les autres suivant sans trop d’enthousiasme mais avec beaucoup de veulerie, sachant pertinemment que ce projet est à tout point de vue aberrant et inepte. Il faut dire à tous ces gens qu’il n’est jamais trop tard pour renoncer, la seule intelligence est de pouvoir reconnaitre ses erreurs et de les corriger.
    Les personnages ne resteront, dans la mémoire collective de la vallée, non pas pour ce qu’ils ont fait mais pour la manière avec laquelle cela à été fait…
    Espérerons enfin un peu de bon sens.
    Denis.

  2. […] Pétition pour sauver la Gela : Le cap des 10 000 signatures électroniques franchi !&n… […]

Poster un commentaire