Google

A.D.P.S.G. Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela
jeudi octobre 19th 2017
logo Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade Midi-Pyrénées - FFME logo Mountain Wilderness logo Compagnie des guides des Pyrénées logo Nature Midi-Pyrénées logo Club Alpin Français logo SNAM logo FNE Midi-Pyrénées logo Syndicat National des Guides de Montagne logo APNP Amis du Parc National des Pyrénées

Contenu

Archives

Oublierons-nous un jour de partir en montagne ?

Chemin faisant, , accompagnateur en montagne, nous fait part de ses réflexions sur « La Chose », ce projet qui veut terrasser   …

vallée de la Gela vers le portail de fer

"Haut, Peiròt, vam caminar, vam caminar, lo país vam cercar." Nadau

Ce samedi , promesse d’une fenêtre météo en matinée avant l’arrivée du mauvais temps…

Godasses, sacs à dos , le train-train habituel comment vivre autrement ?

La culture s’est ce qui reste quand on a tout oublié… oublierons-nous un jour de  « partir en montagne » ?

Direction la Gela, la Hourmagerie, la Hourquette de l’Aiguillette, voire plus loin selon l’état de la neige, la météo ….

Chemin faisant, réflexion sur « Le Projet », comment faire autrement ?

De la difficulté de se persuader du caractère irréversible d’une dégradation environnementale, les mots de cet auteur ( Serge Latouche ?):

« Plus une catastrophe écologique est importante, plus on a de difficultés à y croire…. »

Alors est venue cette réflexion, que nous vivons bien souvent auprès d’êtres qui nous sont chers sans vraiment prendre conscience qu’ils pourraient disparaître.

Aurions-nous plus conscience de l’impermanence de ce qui nous entoure, peut être accorderions-nous de l’importance à certaines choses, moins à d’autres….

Parterres de fleurs ; renoncules, gentianes, anémones, daphnés….isards sur la crête devant, sous le Bourgade et puis, là-bas au loin, la phénoménale muraille de Barroude qui inexorablement se fait  » croquer  » par le mauvais temps….

Prendre conscience de la beauté de tout ça avant que ça ne disparaisse, emporté par je ne sais trop quelle maladie incurable….

Les décideurs, gens d’importance, ont ils jamais mis les pieds en ces lieux qu’ils s’apprêtent à détruire au nom de je ne sais trop qu’elles valeurs ?

De quel droit nous priveraient-ils de cet être cher ?

Sylvain Magne

Isard sur le très proche cirque de Barrosa

Share

Reader Feedback

2 Réponses de “Oublierons-nous un jour de partir en montagne ?”

  1. Janick Cazaubon dit :

    Et moi j’ai envie de crier aux mêmes décideurs,en reprenant une chanson de Pete Seeger
    « Don’t ask a river is for »(Ne demande pas à quoi sert une rivière):

    « Vous avez sécurisé,formaté,rentabilisé le monde qui nous entoure.Laissez le peu qu’il en reste libre! »

    Cf: »Vous avez barré 10 fois la Snake river.
    Laissez ce qu’il en reste,libre. »

    Allez écouter le vieux Pete et son bandjo.C’était un écologiste avant l’heure!

  2. Batteau dit :

    De quel droit ? au nom de quelle logique ci ce n’est qu’économique et purement financière ?….nous laisserons-nous dévorer inexorablement par ces dirigeants qui, sans aucun regard ni amour de la planète sur laquelle ils vivent, décident pour les autres de détruire l’écosystème et les plus beaux terrains encore vierges du « labour humain destructeur » ?…..je suis écœuré, ces bouffons décideurs de tous pays me donnent la haine.

Poster un commentaire